Publicis a annoncé à Vivatech la sortie de Marcel, plateforme reliant l’ensemble des 80 000 collaborateurs du groupe. Marcel illustre à un point impressionnant l’ambition du Groupe (mettre les compétences de toutes ses entités au service de chacun de ses clients) ; il illustre également le Future of Work selon Publicis et Microsoft, partenaires dans ce projet dopé à l’ Intelligence Artificielle. Explications.

L’enjeu : partager, apprendre, créer

Marcel est avant tout une plateforme qui se nourrit de plusieurs sources : l’historique des créations réalisées pour l’ensemble de ses clients, les missions menées par les collaborateurs, leurs compétences et intérêts déclarés – ou extraits de leurs profils sur LinkedIn. Il se présente sous la forme d’applications qui offrent aux collaborateurs de Publicis dans 130 pays la possibilité d’échanger et collaborer à travers le monde. Il rend évidemment les mêmes services qu’une plateforme de mise à disposition des compétences. Mais il va beaucoup plus loin, selon quelques principes : intelligence artificielle, autonomie des collaborateurs, extrême facilité d’usage.

 

 

Pour les clients, les bénéfices sont évidents. Marcel organise l’accès de chacun des responsables de comptes à une base de talents mondiale. L’identification des meilleurs collaborateurs se fait de façon beaucoup plus fine que par le passé, rendue dynamique par une actualisation continue des profils. Il suffit d’énoncer son besoin de façon précise. Bien entendu, l’application Expert Match permet d’entrer en contact immédiatement.

Au-delà des profils, Marcel va également identifier les projets passés les plus pertinents par rapport à un brief donné – ainsi que les noms des contributeurs, où qu’ils se trouvent. L’enjeu du partage de connaissance est majeur au sein d’un groupe construit par de multiples rachats, avec des réseaux concurrents il y a quelques années encore. Et si cette base d’inspiration ne suffit pas, Marcel permet de lancer un appel à la communauté pour crowdsourcer des idées créatives en tout point du monde.

Future of Work : une plateforme de mise en autonomie des collaborateurs

Du côté des collaborateurs, Marcel met la technologie à leur service en diffusant des briefs largement ouverts (avec l’app Open Brief). De Singapour ou de Seattle, un client de Publicis peut s’adresser à eux par video pour expliquer son besoin sur une nouvelle campagne. A eux de déclarer leur intérêt et de postuler, quels que soit leur réseau d’origine. Marcel représente clairement un pas vers l’auto-organisation, et n’est pas sans rappeler le fonctionnement des grandes plateformes de free-lance telles Upwork. Intéressant, quand on pense que, après les compétence liées aux technologies web et data, les talents marketing sont les plus demandés sur ce genre de grand réseau.

Dopé à l’ Intelligence Artificielle, Marcel présente également à chaque utilisateur chaque jour 6 nouveaux contenus ou nouvelles actions qui pourraient l’aider dans ses missions : contacter un créatif au bout du monde, participer à un événement, etc.

Pour ce qui est des data, les données collectées seront celles fournies par les collaborateurs qui pourront partager ce qu’ils souhaiteront, des informations personnelles aux informations professionnelles de Linkedin jusqu’aux centres d’intérêts et projets réalisés ou souhaités.

L’ Intelligence Artificielle en action

Marcel a été développé avec l’idée d’être à la portée de tous.  L’application sera donc disponible à sa sortie 2019 en version iOS et Android puis plus tard en version desktop.

Il a été construit en partenariat avec les équipes de Microsoft, avec lesquelles Publicis s’est reconnu une véritable convergence de vue.  Il représente une vitrine impressionnante pour un Microsoft qui veut accompagner les mutations du monde du travail et de la collaboration. Marcel est ainsi un atout important faire évoluer le positionnement du géant de la tech, à un moment où toutes les grandes entreprises s’interrogent sur le potentiel de l’ Intelligence Artificielle.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]