Ikea vient de dévoiler sa nouvelle application, compatible avec iOS 11 et cette nouveauté n’a rien du gadget. Elle ouvre la voie à de nombreuses utilisations de la réalité augmentée en décoration, certainement suivie par de nombreuses enseignes dans les prochains mois.

Profitant des fonctionnalités que proposera le nouveau système d’exploitation d’Apple, Ikea Place a mis en place un catalogue de 2000 produits (choisis parmi les plus encombrants et les produits phares de la marques) qu’il sera possible d’essayer dans son salon, via son smartphone. Exit les mètres à mesurer. Finies les erreurs d’accord des couleurs. Grâce à ce système, l’utilisateur pourra se rendre compte directement du rendu du mobilier qu’il souhaite acheter dans l’espace où il souhaite l’installer. Ikea annonce une précision millimétrique de 98%, de quoi rassurer les plus techno-sceptiques.

Cette nouvelle fonctionnalité est pleine de sens car elle répond à un besoin qui n’était jusqu’alors pas adressé. Et seule la réalité augmentée pouvait résoudre cette impasse. Impossible lorsque l’on déambule dans le dédale des magasins de l’enseigne suédoise, inondé d’une multitude de produits, de se rendre compte de l’adéquation de ceux-ci avec son intérieur à soi. L’expérience client est réellement sublimée, se rendre dans un magasin sera définitivement moins intéressant et moins pertinent que d’utiliser Ikea Place, à l’exception du toucher.

Sommes-nous en train de repousser le moment où il sera nécessaire d’avoir un magasin physique ? Made.com, qui est né et a prospéré sur le web, lançait son premier showroom parisien en 2016. La marque voulait proposer à ses clients l’expérience concrète de ses produits. Plus qu’un point de vente, la boutique offrait aux clients un espace qu’ils s’appropriaient. Pas d’étiquettes sur les produits, la volonté était de montrer les choses. Aurait-ce été un choix judicieux si les applications de réalité augmentée en décoration avaient été disponibles sur nos mobiles à l’époque ? Pas sûr.

On peut d’ores et déjà imaginer bien des fonctionnalités. Et en tout premier lieu, un système de recommandation permettant de proposer les meubles les plus en adéquation avec l’intérieur de chaque pièce. Apporter du conseil et de l’expertise au client est un moyen fort d’amorcer le processus d’achat. Ikea prend ainsi peut-être le risque de basculer une partie de ses clients magasins en trafic web ; mais c’est aussi un moyen de les garder captifs, tout en désengorgeant ses surfaces énormes, et en réduisant les coûts y afférant.