Encore un préjugé qui retient certaines entreprises de se lancer dans une démarche d’innovation avant d’être en situation critique : l’innovation serait faite de projections irréalistes, d’imaginations sans rapport avec l’activité réelle, et serait à l’opposé d’une démarche pragmatique. C’est faux. L’innovation en entreprise ne peut se dispenser d’être pragmatique, opérationnelle et doit toujours viser la création de valeur. Sans pour autant renoncer à faire bouger les lignes…

C’est évidemment un équilibre difficile à trouver. Oui, il y a tout une partie des activités d’ innovation qui consiste à voir loin, à anticiper l’arrivée de technologies qui ne sont pas encore matures par exemple. Et oui, dans l’ensemble d’un processus d’idéation, qui consiste à évoquer le maximum des pistes créatives en fonction d‘un brief donné, il y a bien des idées qui ne seront jamais approfondies, donc jamais mises en œuvre. Oui, bon nombre d’entreprises ont passé (et passent encore) un temps considérable à  » s’inspirer  » auprès de start-ups toutes plus enthousiasmantes les unes que les autres – sur le papier. Et le lien avec les opérations concrètes n’est pas toujours facile à trouver, d’où les commentaires désabusés de certains managers qui considèrent que tout cela ne va pas les mener bien loin (et ponctionne des budgets dont ils auraient l’usage par ailleurs)…

Mais l’innovation est également (et avant tout) une activité concrète. Non, elle n’est pas équivalente à ce qu’on appelle l’invention, qui va imaginer des concepts nouveaux en dehors de toute vision d’un marché. Et non, elle ne s’apparente pas à la R&D  qui va travailler sur des potentialités techniques, sans anticiper la façon dont les clients vont se saisir d’un nouveau produit ou d’un service pour l’utiliser.

Soyons clairs : si des fonctions Innovation ont été créées dans les grandes entreprises, c’était souvent pour créer un pont entre deux fonctions préexistantes, la R&D et le Marketing. A la R&D, on demandait de mieux prendre en compte le marché et les clients, et de sortir du « techno-push ». Au Marketing, on demandait d’être plus audacieux dans la proposition, de ne pas se contenter de décliner des gammes de produits en apportant des améliorations mineures pour multiplier les occasions de communication auprès de ses cibles. L’Innovation a été installée dans cet entre-deux. D’une façon assez expérimentale, pas toujours contrôlée dans certains cas. Il y a donc eu un temps de foisonnement, d’apprentissage désordonné dont on revient aujourd’hui.

Qui aurait l’idée de jeter les bienfaits de l’ innovation en même temps que les excès d’une déferlante corporate qui s’apparentait plus à une mode qu’à une démarche raisonnée ?

La création de valeur est inhérente à l’innovation ; la pensée du client ou de l’utilisateur est à sa racine. Penser l’innovation « dans l’abstrait » serait une erreur. Toute innovation bien menée se fait au plus près des marchés, ou des bénéficiaires ciblés. Et rappelons que ces cibles peuvent être des clients, des salariés, des partenaires… C’est bien ainsi que les pratiques sont en train d’évoluer en France, sous l’influence de méthodologies extrêmement pragmatiques : le Design Thinking, le Design de Services impliquent de construire avec le public que l’on vise, de tester rapidement, de mettre en place des boucles rapides d’amélioration pour valider avant de généraliser. Le seul critère, c’est la génération d’une valeur perçue : nouvelle fonctionnalité bientôt jugée indispensable par le client, amélioration des conditions de travail par les salariés, économie de temps pour les opérationnels, fiabilisation des opérations, etc.

Innover, ce n’est donc pas (que) imaginer, c’est agir : c’est construire, expérimenter, anticiper le modèle (business ou opérationnel) qui rendra une innovation profitable. Et surtout, c’est accompagner son lancement ou son déploiement pour la rendre pleinement utile et contributive à l’entreprise.

 

Découvrir nos points de vue, les tendances de l’année, et quelques grands acteurs de l’écosystème : téléchargez notre Innovatys Book 2017/2018.