Le digital est une formidable opportunité pour créer de nouvelles offres, de nouveaux business models ou de nouveaux modes de production.

L’avènement d’internet, la prise en main du web par des générations d’utilisateurs de plus en plus demandeurs et habiles ont ouvert la voie à un monde de services nouveaux – et surtout à une relation directe entre les entreprises et leurs clients. Du côté des technologies reposant sur du hardware spécifique, les objets connectés offrent des possibilités accrues de piloter les opérations (en optimisant sa production), de mieux connaître son marché (par le recueil de données), ou d’apporter de la valeur (en créant de nouveaux services). Les technologies plus fondamentales qui reposent sur du calcul par exemple, comme l’Intelligence Artificielle et l’analyse des données, permettent de mieux cibler, d’imaginer de nouvelles offres plus pertinentes… Tout cela est rendu possible par le digital au sens large. Toutes les entreprises sont concernées, que ce soit dans ce qu’elles offrent aux marchés ou dans leurs fonctionnements internes (en gestion et en production notamment).

L’innovation, c’est travailler sur son offre, sur son marketing, sur ses processus de production, sur les outils à la disposition de ses salariés, sur l’organisation du travail. Tout cela est impacté par le digital. Mais le digital reste un moyen pour l’innovation. Il n’est pas une fin en soi.

On voit dans certaines entreprises une migration des budgets de l’Innovation vers le digital – au prétexte d’un recouvrement de ces deux domaines. Or la transformation digitale, sujet réel et crucial pour les entreprises, recouvre de nombreux domaines qui ne relèvent pas de l’innovation : le développement des compétences digitales, l’articulation des systèmes d’information existants avec des briques de services nouvelles « sur étagère », etc. De même, tous les sujets d’innovation ne sont pas « essentiellement » digitaux : lancer un nouveau système de plaque de plâtre n’a rien de digital – même si on peut décider d’offrir comme un service supplémentaire la possibilité d’accéder à un mode d’emploi du produit par un tag 2D associé.

Comment aborder le sujet dans le cadre d’une initiative d’innovation ? De plusieurs façons.

1 – Le digital est un levier de création de valeur essentiel. Faites-en un sujet de réflexion stratégique à part entière. 

Pour les entreprises qui ne l’ont pas encore fait, il est urgent d’identifier le potentiel du digital, dans tous les domaines : relation client, production, suivi de gestion, etc. Urgent également de passer en revue les opportunités offertes par quelques technologies fondamentales qui vont changer la donne du business demain : les data, l’Intelligence artificielle, les objets connectés, la robotique, etc. Pour cela, l’idéal est de réaliser un diagnostic simple qui identifie des pistes de valeur possibles.

De même, il est indispensable de se projeter de façon systématique sur les business models digitaux typiques (le modèle « place de marché », le modèle « abonnement », le modèle « on-demand »…) pour les appliquer fictivement aux marchés de l’entreprise. Il faut donc prendre  le digital comme un sujet de réflexion à part entière et se demander, de façon stratégique, en quoi il est une opportunité.

2 – A l’occasion de tout projet, intégrez les derniers outils digitaux comme des « facilitateurs » et des leviers pour accroître leur valeur.

Vous voulez proposer un nouveau produit ? Demandez-vous s’il est pertinent le rendre communicant, de lui ajouter une fonctionnalité de recueil des données d’utilisation pour pouvoir le faire évoluer à l’avenir. Vous voulez déployer des capacités en logistique sur le stockage en entrepôt ? Au-delà des solutions dont vous avez l’habitude, étudiez celles qui s’appuient sur les objets connectés et la gestion des data. Vous découvrirez souvent que le coût supplémentaire est plus bas que ce que vous imaginez, pour des gains importants.

 

Découvrir nos points de vue, les tendances de l’année, et quelques grands acteurs de l’écosystème : téléchargez notre Innovatys Book 2017/2018.