Une après-midi entière autour de la Niaque, avec bpifrance aux Docks de Paris. Des rencontres entre dirigeants et sportifs, entreprises et clubs. Des témoignages d’hommes et de femmes qui sont chaque jour dans le dépassement. De quoi inspirer tout entrepreneur ou tout visionnaire pour passer à l’action, résolument.

Comment la définir, cette niaque ? C’est « croire en soi quand personne ne te pousse ». C’est « la détermination avant tout, ne rien lâcher, aller au bout de ses rêves ». Par-dessus tout, c’est « l’envie d’avoir envie ».

Alors qu’est-ce que ça inspire aux entreprises ? Bien sûr, c’est donner aux dirigeants envie d’avancer. Mais c’est aussi les aider à inspirer leurs équipes, et à reconnaître les pépites en leur sein : ces esprits entrepreneurs qui peuvent devenir des intrapreneurs, ces ferments de changement, ces hommes et femmes engagés qui mettent leur envie au-dessus de leur carrière, et sont prêts à se mettre en risque pour faire progresser le collectif tout entier.

Les « niaqueux » ne sont pas forcément des innovateurs – et tous les esprits innovants ne sont pas niaqueux (loin s’en faut !). Mais une bonne alliance des deux produit des merveilles. Les différents programmes qui émergent aujourd’hui autour de l’intrapreneuriat corporate le démontrent largement.

La solution réside évidemment dans la constitution d’équipes et l’identification en amont des compétences clés. Les entreprises commencent tout juste à identifier leurs esprits innovants, qu’elles essaient d’animer sous forme de pools ou de réseaux. Elles, pourraient aussi dès maintenant repérer les véritables esprits entrepreneurs qui émergent parmi leurs collaborateurs. Car les deux sont complémentaires.

Prendre de la distance tout en restant ancré dans la réalité des marchés, voir loin tout en traçant une route au plus près du terrain, imaginer et construire en même temps… Tout cela demande de l’audace et de la vision – mais aussi du temps, de l’humilité, un certain retrait. Ce sont les qualités que l’on attend d’un innovateur, plus que d’un entrepreneur. Et l’écueil couramment identifié dans le programmes d’intrapreneuriat les plus récents se trouve bien là : au-delà de la vision et de la conception, comment passer à une phase de lancement puis de déploiement ?

Lancer des intrapreneurs sur des idées nouvelles n’est pas simple quand la jonction n’est pas pensée en amont :

  • D’abord, il faut bien admettre que les intrapreneurs sont rarement les innovateurs. Il est souvent difficile d’organiser un passage de relais entre deux individus passionnés et engagés – le premier (l’innovateur) se sentant parfois dépossédé de « son » idée.
  • Ensuite l’environnement corporate favorise rarement l’intrapreneuriat de façon naturelle. Il valorise au contraire l’accélération dans la continuité, la transition sécurisée. Tout l’art des dispositifs d’intrapreneuriat corporate doit être de construire ce micro-climat unique fait de prise de risque et de soutien.
  • La solution tentante est parfois de faire venir des entrepreneurs de l’extérieur pour prendre en charge le lancement et le déploiement des offres innovantes. Ceux-ci ont des compétences éprouvées – et surtout ont peu à perdre, donc une perception du risque moindre. C’est oublier cependant à quel point la légitimité corporate est importante quand il s’agit d’accélérer et de passe à l’échelle : c’est à ce stade qu’il faut déployer des moyens, s’insérer dans les réseaux internes ou externes de l’entreprise, mobiliser les fonctions transverses au bon moment…

Nous pensons que l’équilibre optimal se trouve dans l’alliance précoce de la niaque et de la vision – des entrepreneurs et des innovateurs, dès les premiers stades du processus d’innovation. Avec bien sûr des niveaux d’implication divers, selon les étapes. Nous pensons aussi que ce tandem « étrange » ne peut bien fonctionner que s’il est soutenu par un management bienveillant et positif. Nous pensons également qu’un accompagnement attentif, par des fonctions ressources humaines formées à ce coaching très particulier, est un facteur essentiel de succès.

Vous avez des expériences à partager ?
Parlons-en vite.